Racisme anti-blanc : discrimination dans l’accès à l’école et au travail

Combien de fois avez-vous entendu de la part d’une personne de gauche, ou dans les médias, que les personnes d’origines étrangères sont victimes de discrimination dans les écoles ou encore dans le monde du travail ?
Si on débranche son cerveau, qu’on réagit de façon émotive, cela s’apparente à un fait indiscutable. Sauf que jamais ces personnes n’évoquent d’études statistiques, tout juste elles évoquent des faits totalement indépendants mais tout en prenant bien soin de généraliser. Bien sûr, vu que le français blanc est l’être vivant le plus raciste de tous, de l’univers, de la galaxie.

Voyons voir si cela est vrai, avec des éléments sourcés et vérifiables (les liens sont présents dans l’article).

Nous allons d’abord voir les différences de compétences, à diplôme et à poste équivalent, entre les personnes d’origines étrangères et les français blancs, que nous allons appeler « natifs ».
Ensuite nous verrons la différence de traitement, à l’embauche puis dans l’accès aux écoles et aux diplômes, entre ces deux catégories de personnes.

Différence de compétence

Qu’on se le dise tout de suite, les études de l’OCDE, le classement PISA ou les enquêtes PIAAC, PIRLS ou encore TIMSS nous montrent toutes que les natifs sont plus compétents que les immigrés à même niveau de diplôme.
D’autres études nous montrent que si on exclut les immigrés et les descendants d’immigrés de ces classements ou de ces études, la France passe de la 30e place à la 20e place au classement 2014 de Rindermann & Thomson (classement qui regroupe tous les indicateurs cités plus haut).

Mais ces études montrent également d’autres disparités au sein même de ces « immigrés ou descendants d’immigrés ». En effet les étudiants d’origines intra-européennes, ou d’origines asiatiques ont un niveau équivalent ou supérieur (pour les Asiatiques notamment) aux natifs. Ce qui montre que ce sont surtout les immigrés et les descendants d’immigrés africains qui sont la cause de ces différences de compétence. Gardez donc en tête que dans tous les chiffres présentés ici même, quand on parle « d’immigrés ou de descendants d’immigrés » sont également inclus les Asiatiques et les immigrés intra-européens, ce qui alourdirait les chiffres s’ils en étaient exclus.

Des chercheurs suisses, hollandais et canadiens ont également constaté des différences de productivité et d’efficacité au travail entre les natifs et les immigrés, à métier ou à niveau égal (étude OCDE 2007; Nijenhuis & van de Flier 2001; Nijenhuis de Jong, Evers & van der Fliers 2004; Coulombe & Tremblay 2009).

D’autres chercheurs, anglais et américains cette fois ci, ont montré des différences moyennes nettes entre les populations en matière de résultats académiques, d’efficacité de travail et d’absentéisme (Frederickson & Petrides 2008Woolf & Potts 2011Roth, Huffcut & Bobko 2003).

Selon l’OCDE, un immigré titulaire d’une licence a un niveau de compétence inférieur à un natif de niveau… BAC. Plus de 3 ans de retard donc avec le même diplôme. J’en ai eu d’ailleurs la confirmation personnellement. Les études citées plus haut ne prennent pas en compte cette différence, vu que c’est à « diplôme égal ». Les différences sont donc plus grandes encore.

J’ai en tête les médias qui nous assènent que les migrants ont un niveau de diplôme élevé et sont une chance pour la France… sauf que si un master en Afrique équivaut à un BTS en France… et je ne parle même pas des problèmes de compréhension écrite, des codes culturels ou encore du QI des pays africains (voir mon article sur le sujet)

En Allemagne, aux Pays Bas et en Italie, les différences de salaire entre les natifs et les immigrés s’expliquent quasi intégralement par ces différences de « capital humain » (Lang 2000, Kee 1995, Dell’Aringa, Lucifora & Pagani 2014). Vu les études ci-dessus, ce n’est pas étonnant. Sauf que…

Discrimination dans l’accès à l’embauche

Malgré tout cela, comment peut-on expliquer que lors de l’expérimentation de Pole Emploi sur le CV anonyme (publiée en Juillet 2011), l’étude a montré qu’avec un CV nominatif, 9,6% des candidats « issus de l’immigration et/ou résidant en ZUS (Zone Urbaine Sensible) » décrochaient un entretien d’embauche, contre 11,9% des « autres candidats » alors que’avec des CV anonymes, le taux d’accès à ces entretiens tombait à 4,6% pour les personnes issues de l’immigration (contre 9,6% avec un CV nominatif) et grimpait, pour les natifs, à… 17,8% (au lieu de 11,9) !!
La différence est ÉNORME, et montre clairement un racisme anti-blanc de la part des recruteurs.
Vous imaginez bien que le test a vite été abandonné par Pole Emploi…

Les « théoriciens » du fameux racisme systémique doivent être en arrêt respiratoire, excusez-moi.

D’ailleurs, vous avez déjà vu un natif travailler dans une boucherie halal ? Dans un kebab géré par des musulmans ? Non ? Moi non plus.
Essayez de leur envoyer votre CV bidon sur-expérimenté dans la restauration rapide ou en boucherie, avec votre belle tronche de blanc en photo et en vous appelant Jean-Marie, vous verrez si vous aurez des réponses. J’en doute.

Est-ce que les associations « anti-raciste » ont déjà dénoncé ces discriminations ? Non, jamais.

Mais ne vous inquiétez pas, notre cher président Emmanuel Macron, pour qui l’immigration est « une chance d’un point de vue économique, culturel et social » nous dit qu’il « assume totalement une politique de discrimination positive » (Europe 1, le 07/03/2017). Et pour cause, une entreprise qui embauchera un « jeune de quartiers » bénéficiera d’une prime de… 5000 euros par an pendant trois ans (Les Echos le 18/04/2018). 15 000 euros pour embaucher un « jeune de quartier ». D’accord.

Aux USA, dans tous les métiers très qualifiés, si le recrutement était basé sur les seules compétences, il y aurait 6 fois moins de Noirs à ces postes (Gottfredson 1986).
Gageons que les chiffres sont sensiblement les mêmes en France, et qu’avec la dictature de la diversité depuis 20 ans, ces chiffres ont augmenté depuis.

D’ailleurs, en France, malgré le racisme anti-blanc pratiqué par les recruteurs et les différences de compétences entre les natifs et les descendants d’immigrés, selon l’étude statistique « Trajectoires et origines » :

  • 27% des descendants d’Asiatiques sont cadres
  • 14% des natifs sont cadres.
  • 9% des descendants de Maghrébins sont cadres
  • 5% des descendants de subsahariens sont cadres

Nous avons donc vu qu’il y avait une différence de traitement entre les natifs, les immigrés et les descendants d’origine immigré sur le marché du travail. Nous allons maintenant voir si ces différences de traitement sont également présentes lors de l’admission aux écoles et lors d’obtention de diplôme.

Discrimination dans l’accès aux écoles et aux diplômes

Gardez en tête que nous avons vu plus haut qu’il y avait des différences de compétence à niveau académique égal.

Aux USA, selon l’étude de 1994 d’Herrnstein & Murray, à niveau de compétence égal, un afro-américain a de meilleures chances d’être diplômé du secondaire qu’un blanc. Un employé afro-américain a 2,5 fois plus de chance qu’un employé blanc d’occuper un poste hautement qualifié.

« A niveau académique égal » les élèves originaire du Maghreb, d’Afrique noire et de Turquie ont plus de chances de passer en seconde que les autres élèves (Felouzis, 2003).

« A l’instar d’autres Grandes Ecoles, les armées ont lancées en 2008 un plan pour élargir la provenance sociale des candidats destinés à occuper un jour les plus hautes responsabilités militaires. Fondé sur la réservation de places (15%) pour les élèves boursiers méritants au sein des six lycées militaires que compte le territoire, le dispositif ambitionne de générer des vocations parmi les hauts potentiels issus de l’immigration » (Elyamine Settoul dans La Tribune du 11/01/2018). Devant l’échec du projet, le plan a été peu à peu abandonné.

En moyenne, les candidats issus de la diversité ont des résultats inférieurs aux natifs, pourtant ils sont sur-sélectionnés par rapport aux résultats, surtout dans des postes convoités. On voit également la même chose avec les femmes.

Mais non, le racisme systémique anti-blanc n’existe pas. Bien-sur.

En 2014, sous Hollande, le gouvernement Ayrault présentait sa feuille de route sur l’intégration des allogènes. Au programme ? « Augmenter le taux de réussite aux concours d’au moins 50% d’ici 2015 ». « Créer des classes préparatoires permettant le développement des recrutements hors concours ». C’est un peu comme passer devant tous le monde au ciné sans payer, avec le contrôleur qui te fait passer en te faisant une haie d’honneur. Le racisme est systémique. Répétez après moi. Le raciste est systémique…

L’ENA (l’Ecole Nationale d’Administration), l’Ecole qui forme les Hauts Fonctionnaires et des Hommes politiques, voulant surfer sur la mode de la promotion de la diversité, a voulu créer une promotion « diversité ». Résultat ? Tous les élèves ont échoué, alors qu’ils ont pourtant bénéficié d’une préparation spéciale d’un an (Le Figaro du 11/04/2011). La directrice s’est tout de suite faite traiter de raciste, bien entendu.

Science Po’ eux, ont carrément baissé les conditions d’entrée pour pouvoir accueillir plus de diversité (Le Figaro, 28/09/2011).

Les écoles de journalisme ont, elles, « modifié leur système de recrutement », pour favoriser « les profils créatifs », ont « simplifié » et « adapté » les programmes en supprimant des épreuves de culture générale, des épreuves écrites pour favoriser la « diversité ». Il ne fait pas bon d’être blanc dans les écoles de journalisme. (article de La Voix du Nord du 17/03/2018)

En médecine, le nombre d’étudiants formés à l’étranger, principalement au Maghreb, en Afrique subsaharienne et en Roumanie, ont doublés ces 10 dernières années.  (AFP, 28/11/2014)

En attendant de très bons élèves français, mais trop blanc, sont recalés à cause du numerus clausus . Et maintenant on arrive à une pénurie de médecins partout en France car nos gouvernants ont préféré recruter à l’étranger, notamment en Tunisie, plutôt que de donner des moyens aux écoles françaises et aux hôpitaux français de former notre jeunesse. Vu que Bouteflika et le roi du Maroc passent leur temps à se faire soigner en France, je n’ose imaginer le niveau de leurs médecins là-bas…

Aux Etats-Unis, une polémique avait éclaté début 2018 concernant la différence de traitement que subissait les personnes, selon leurs origines, lors de l’admission à l’université. Obama avait en effet mis en place une politique de « discrimination positive » qui favorisait l’acceptation des personnes issus de la « diversité visible ».

Ce qui a été confirmé par une étude de chercheurs de Princeton. Selon eux, les étudiants acceptés dans les meilleurs universités américaines avaient obtenu des résultats très différents selon leur race. Les Asiatiques obtenaient des résultats supérieurs de 140 points (sur 1400) par rapport aux blancs, quand les Hispaniques étaient acceptés avec 130 points de moins, les Afro-américains avec 310 points de moins. Il vaut donc mieux être hispaniques ou afro-américains pour accéder aux meilleurs écoles américaines.

Conclusion

Comme nous l’avons vu, le soit-disant racisme systémique envers les immigrés et les personnes d’origine immigrée est un pure fantasme de la gauche. Pire, quand on creuse le sujet en détail via des études statistiques et sociologiques, on se rend compte que s’il y a un racisme systémique, c’est contre les Blancs ou les Asiatiques (ceux qui ont le plus haut QI selon les classements).

La dictature cosmopolite nous assène quotidiennement son idéologie de la diversité et du métissage pour tous depuis des décennies. Il y a eu clairement une accélération ces 10 dernières années, ce n’est pas prêt de s’arrêter tant que les Français continuent de voter pour des cosmopolites au service du mondialisme.

Les Français, terrorisés à l’idée de se faire traiter de raciste, de nazi et donc d’être ostracisés en société, pratiquent la discrimination positive, consciemment ou inconsciemment.

Il est temps de se réveiller, il est temps d’assumer, il est temps d’agir pour la France et les français d’abord.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s