Hiérarchie dans la charité

Nous entendons souvent dire de la part des bien-pensants de gauche comme de la pseudo droite qu’il faut être charitable avec tous, sans condition.

Alors oui, il faut être charitable avec tous, c’est ce que nous enseigne Jésus Christ et l’Eglise depuis 2000 ans, cependant contrairement aux idées reçues modernistes, non la charité n’est pas sans condition, mais il existe une véritable hiérarchie dans la charité. Et c’est ce que nous enseigne les apôtres dans les Saintes écritures, mais aussi les docteurs de l’Eglise et les Papes.

« La charité dépourvue de vérité bascule dans le sentimentalisme. Cela devient une coquille vide susceptible d’être arbitrairement remplie » – Benoît XVI dans Caritas in veritate

Dans les paragraphes 2197 à 2199 du catéchisme de l’Eglise catholique, il nous est expliqué qu’il est nécessaire de mettre un ordre dans la charité. Il est clairement dit dans le quatrième commandement « Tu honoreras ton père et ta mère » ce qui indique l’ordre de la charité.

« Celui qui n’a pas soin d’abord des siens est pire qu’un infidèle » – Saint Paul

« Comme tu ne peux être utile à tous, tu dois d’abord aider ceux auxquels tu es lié par un certain sort, et plus particulièrement les membres de ta famille » – Saint Augustin

« Dans la charité, il existe un ordre établi par Dieu, selon lequel il faut porter un amour plus intense et faire du bien de préférence à ceux auxquels nous sommes unis par des liens spéciaux. Et le Divin Maître Notre Seigneur Jésus-Chist, nous donne l’exemple de sa préférence envers sa terre, lorsqu’il pleure sur la destruction à venir de Jérusalem » – Pie XII dans l’encyclique Summi Pontificatus

Faire du sentimentalisme avec les migrants, c’est occulter dangereusement le fait que les sociétés multiculturelles sont toutes des sociétés multiconflictuelles comme le prouvent de nombreux sociologues et anthropologues dans leurs études, notamment Robert Putnam professeur à Harvard. L’Histoire lointaine et récente le prouve (de l’Empire Romain aux sociétés occidentales actuelles).

Ce sentimentalisme pseudo humaniste est mortifère pour les civilisations occidentales.

De plus, ouvrir les pompes aspirantes de l’immigration, c’est vider l’Afrique de ses quelques talents, car ce ne sont pas les plus bêtes qui partent en Occident (même si les études montrent que leur QI reste toujours 20 ou 30 points inférieurs au QI moyen des personnes dans les pays d’accueil) mais la classe moyenne ou supérieure d’Afrique, ce qui empêchera ce continent de s’enrichir, et d’éviter des drames humains.

Suivez moi sur Telegram !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s